Le Syndrome des Ovaires Polykystiques (SPOK)

Le syndrome des ovaires polykystiques est une maladie hormonale qui peut entrainer une infertilité, une hyperpilosité ou encore du diabète. Elle est dû à une surproduction d’androgène, généralement de testostérone, par l’organisme. Les seuls traitement à ce jour sont symptomatiques.

Les symptômes du SKOP apparaissent généralement à l’adolescence, au moment des premières règles, mais peuvent aussi survenir bien plus tard. Ils sont très variables d’une personnes à l’autre et ne sont pas tous ressentis avec la même intensité. En effet, le SPOK peut, chez certaines femmes, être particulièrement handicapant.

Au niveau du cycle, le SPOK se manifeste par un cycle très long (35 à 40 jours) voire par une absence de règles.

Le SPOK se manifeste également par une hyperandrogénie plus ou moins marquée, lié à un excès de testostérone produit par les ovaires. Cela se traduit par :

  • Une hyperpilosité au niveau du visage ou du corps
  • Une peau grasse avec de l’acné qui persiste au delà de l’adolescence
  • Une perte de cheveux au niveau des lobes frontaux et/ou du dessus du crâne
  • Un surpoids

Pour en savoir plus :

A lire également