Les différentes protections hygiéniques

Finie l’époque des linges absorbants et des ceintures en caoutchouc pour tenir une serviette-éponge ! De nos jours, il existe plusieurs types de protections hygiéniques, internes ou externes, mais aussi des méthodes telles que le flux instinctif libre. Ici, tu vas en apprendre plus sur les différentes options pour trouver celles qui te conviennent le mieux !

Les protections jetables

Les serviettes hygiéniques jetables

Les serviettes hygiéniques font partie des protections « externes », car elles sont posées sur les sous-vêtements.

Pour l’appliquer, il suffit de retirer le papier protégeant la partie adhésive (à l’arrière de la serviette) puis de coller cette partie sur le milieu de ta culotte. Il est important de bien la positionner, car sinon il y a un risque de fuite. Il existe aussi des serviettes hygiéniques avec des ailettes à rabattre sur les côtés qui adhèrent mieux aux sous-vêtements.

Il y a différents modèles de serviettes (taille et épaisseur) qui s’adaptent à ton flux (léger, moyen ou abondant) et à la forme de tes sous-vêtements. En général, il est recommandé de remplacer la serviette hygiénique toutes les 4 heures. Toutefois, si tu l’utilises la nuit, tu peux la conserver durant toute la durée de ton sommeil.

Les tampons

Contrairement aux serviettes hygiéniques, les tampons sont des protections « internes », c’est-à-dire qu’ils se positionnent à l’intérieur du vagin afin d’absorber le sang.

Image tirée du site Pharmacie de Pessac France, « Comment mettre un tampon avec applicateur ? »

Petit et discret, le tampon s’adapte aux différents types de flux et existe avec ou sans applicateur. Cependant, il peut causer des sécheresses vaginales et il faut penser à le changer au minimum toutes les 4 heures. En effet, porté plus longtemps ou utilisé de la mauvaise façon, il peut provoquer le syndrome du choc toxique. Tu trouveras plus d’informations sur ce sujet dans cet article.

Les protections réutilisables

La cup ou coupe menstruelle

Comme les tampons, la cup est une protection interne à insérer dans le vagin pour recueillir le sang, elle est donc invisible.

Pour respecter les règles d’hygiène et d’utilisation, il est recommandé de la vider toutes les 4 à 6 heures puis de la nettoyer à l’eau claire, et si possible, au savon doux. Il est aussi important de la stériliser au début et à la fin de chaque cycle.

Image tirée du site Les Anglais ont débarqué, « Coupe menstruelle – questions fréquentes »

Image tirée du site SOOPUR Parapharmacie, « Coupe menstruelle ou cup, mode d’emploi »
Image tirée du site Pharmacie Rive Gauche, « COUPE MENSTRUELLE : COMMENT L’UTILISER ? »  

La cup est disponible en plusieurs tailles pour s’adapter à ton corps et à ton flux et a une durée de vie de 5 à 10 ans, elle est donc assez économique.

Cette protection demande un temps d’adaptation, car il faut apprendre à la positionner correctement mais aussi à trouver la bonne taille. Aussi, il peut être difficile de la vider et de la nettoyer dans les lieux publics. Comme avec le tampon, il y a un risque de provoquer le syndrome du choc toxique si les consignes d’hygiène ne sont pas respectées.

Les serviettes hygiéniques lavables

Les serviettes hygiéniques lavables s’utilisent comme les serviettes hygiéniques jetables, mais elles se fixent au sous-vêtement grâce à un système de bouton-pression. Il existe aussi différents modèles pour s’adapter au flux.

En ce qui concerne l’entretien, ces serviettes doivent être rincées à l’eau froide après utilisation puis nettoyées en machine à l’eau froide et enfin séchées à l’air libre (ne pas les faire sécher au sèche-linge ou sur un radiateur).

Bien que ces serviettes coûtent plus cher que les serviettes jetables et qu’il soit nécessaire d’en avoir plusieurs pour toute la durée des règles, elles ont une durée de vie moyenne de 5 à 10 ans et permettent, dans le temps, de faire des économies. Il est aussi possible de les faire soi-même, tu trouveras quelques liens vers des tutoriels à la fin de l’article.

Image tirée du site Ekotige

Les culottes menstruelles ou « culottes de règles »

Les culottes menstruelles ressemblent à des culottes classiques, mais elles sont composées d’une partie ultra absorbante au niveau de l’entrejambe. Elles peuvent être portées 12 heures maximum et elles s’adaptent aux différents flux ainsi qu’aux différents styles (string, culotte, shorty, boxer, etc.).

Les consignes de nettoyage sont les mêmes que celles des serviettes hygiéniques lavables : rincer à l’eau froide, nettoyer en machine ou à la main avec du savon et de l’eau froide et laisser sécher à l’air libre.

Les inconvénients sont les mêmes que ceux des serviettes hygiéniques lavables : le prix et la nécessité d’en avoir plusieurs. Mais il est aussi possible de les faire soi-même (voir les tutoriels à la fin de l’article) et leur durée de vie est de 5 à 7 ans.

Le flux instinctif libre

Une autre solution est possible : le flux instinctif libre (FIL). C’est une technique qui consiste à évacuer directement le sang dans les toilettes, permettant ainsi de ne pas utiliser de protections périodiques internes ou externes.

De même que tu es capable de ressentir quand ta vessie est pleine et que tu as besoin d’aller aux toilettes, le FIL demande l’apprentissage d’une continence menstruelle pour savoir quand tu as besoin d’évacuer le sang. Cette méthode demande d’être à l’écoute de son corps, mais également de la pratique et de l’entraînement. Tu peux te rendre sur le site Flux Libre Instinctif qui propose une formation gratuite (ici) ou suivre les conseils proposés dans ces articles Le flux libre instinctif : c’est quoi et comment le pratiquer ?   / Comment pratiquer le flux instinctif libre en 3 étapes

Informations importantes

  • Il faut absolument respecter les règles d’hygiène. Pense à te laver les mains avant et après avoir changé ta protection (interne ou externe) et respecte les consignes de nettoyage si tu utilises des protections réutilisables.
  • Emporte toujours avec toi des protections de secours. Cela peut être utile si tes règles arrivent plus tôt ou encore si quelqu’un de ton entourage en a besoin.
  • Contrairement à certains mythes, les protections internes comme la cup ou le tampon ne peuvent pas affecter ta virginité.
Image tirée du site internet de LMDE « Protections périodiques : l’essentiel à savoir »

Tutoriels 

Réaliser une serviette hygiénique lavable

France 3 « Atelier Zéro Déchet : Comment faire ses serviettes hygiéniques ? »

Enjoy Couture – Tutos et formations couture « Tuto couture ZÉRO DÉCHET – Serviette hygiénique lavable-réutilisable »

Réaliser une culotte menstruelle

Laura Cothereau « Tuto Couture Culottes de Règles // Coudre ses Culottes Menstruelles // DIY Zéro Déchet »

Marion Louisa « COMMENT COUDRE LES CULOTTES DE RÈGLES LES PLUS SIMPLES DU MONDE + PATRON GRATUIT! »

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *