Hygiène intime : comment faire et comment savoir si tout va bien ?

Faire sa toilette intime, ça s’apprend ! La vulve et le vagin sont des zones très sensibles et il n’y a pas de honte à ne pas savoir comment faire ni quels produits utiliser. 

Pour éviter les infections, il faut un équilibre de la flore vaginale, c’est-à-dire de tous les micro-organismes présents naturellement dans le vagin et qui le protègent. Ce n’est pas seulement le manque d’hygiène, mais également un excès d’hygiène qui peut entraîner un déséquilibre.

Hygiène intime : les gestes à adopter

La toilette intime est le nettoyage de la zone du périnée (la vulve, l’urètre, l’entrée du vagin et l’anus). Cette zone doit être lavée une fois par jour (deux fois pendant les règles si besoin) avec un produit nettoyant sans parfum adapté à la toilette intime. Il est recommandé d’utiliser tes mains (en ayant pris soin de les nettoyer avant) et non pas un gant de toilette qui peut contenir des germes et être irritant. Il est également déconseillé d’utiliser du parfum ou du déodorant dans la zone intime.

Sur le site Ameli1, tu peux trouver les conseils suivants pour une toilette intime réussie :

  • Nettoyez consciencieusement la vulve (petites et grandes lèvres) d’avant en arrière. Ne savonnez pas l’intérieur du vagin et ne prenez pas de douches vaginales (qui détruisent la flore et favorisent ainsi la survenue d’infections comme les mycoses vaginales).
  • Lavez ensuite la région anale, sans revenir en avant.
  • Rincez abondamment à l’eau claire.
  • Séchez–vous bien avec votre serviette personnelle, en tamponnant doucement (sans frotter).

Nous avons réuni d’autres conseils pour t’aider à maintenir une bonne hygiène :

  • Aux toilettes, essuie-toi d’avant en arrière, sinon il y a des risques de ramener des bactéries de l’anus vers la vulve/le vagin, pouvant causer des infections.
  • Change régulièrement de protection hygiénique et évite les protections parfumées.
  • Change de sous-vêtements tous les jours et favorise ceux en coton.
  • Évite de porter des sous-vêtements pour dormir.
  • Retire tes sous-vêtements s’ils sont mouillés, notamment les maillots de bain.

Même si tu suis tous ces conseils, il se peut que tu aies une infection. Ton corps saura te faire savoir s’il y a un problème notamment avec les pertes et les odeurs.

Les signes d’un déséquilibre de la flore vaginale

Les pertes

Avoir des pertes vaginales est normal et signe de bonne santé du vagin. Leur couleur et leur consistance évoluent au fil du cycle, mais peuvent aussi indiquer la présence d’une infection.

La couleur. Tes pertes sont :

  • Blanches. Elles sont fréquentes et tout à fait normales, mais si elles sont associées à des démangeaisons, elles peuvent être le signe d’une mycose.
  • Roses. Elles peuvent apparaître avant les règles, au moment de l’ovulation voire après un rapport sexuel sans être le signe d’une infection. La couleur rosée vient du mélange d’un peu de sang avec les pertes vaginales.
  • Marron. Généralement avant ou après les règles, la couleur est due au sang qui s’est oxydé. Si ces pertes apparaissent en dehors de ces périodes, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé.
  • Jaunes, vertes ou grises. C’est anormal et le signe d’une infection, il faut consulter au plus vite.

La quantité (inhabituellement abondante) et la consistance (pertes très épaisses comme du fromage blanc ou mousseuses) te permettent aussi de savoir s’il y a un problème.

Image tirée du site de Réjeanne, « Pertes marron : est-ce normal ? »

Les odeurs :

Il est normal que ta zone intime ait une odeur qui va évoluer au fil de ton cycle, mais elle ne doit pas être « désagréable ». Tu dois apprendre à connaître ton odeur personnelle pour savoir si une odeur est inhabituelle. Si c’est le cas et surtout si elle est accompagnée d’autres symptômes tels qu’un changement de couleur/consistance des pertes, il faut aller consulter. Surtout, n’essaie pas de cacher l’odeur avec des parfums ou des déodorants, cela ne ferait qu’empirer la situation.

Que ce soit l’hygiène intime, les odeurs ou les règles, ça ne doit pas t’empêcher d’aller à l’école. Tu peux trouver gênant de parler de tes pertes ou de tes odeurs, cependant ce sont généralement les signes d’infections fréquentes et facilement traitables. Les professionnels de santé sont là pour répondre à tes questions sans jugement et te permettre de trouver des solutions adaptées. Le premier rendez-vous gynécologique peut être un moment stressant alors retrouve-nous dans le prochain article pour avoir des conseils afin d’y aller le plus sereinement possible !

  1. « Quelques conseils pour réaliser sa toilette intime »  ↩︎

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *